ZA des Mollans - allée des Pilletières - 72200 La Flèche - Tél ; 06 81 52 19 49

FAQ

Category: FAQ

FORMULE DE CALCUL SIMPLIFIE D’UN PRIX DE REVIENT

1 Coûts directs
Ils sont rassemblés sous la formule : Ah + Mo
Ah Main d’œuvre directement affectée à l’opération ou à la pièce en cours qui ne peut résulter que d’un pointage
Mo Consommable utilisés (produits chimiques, eau, gaz, électricité, Etc.)

2 Coefficient d’affectation
La formule devient : K1 (Ah + Mo)
K1 Est le rapport des personnes s’occupant de la chaîne de production sans y travailler (Chef d’atelier, Etc.)

Si ceci représente par exemple 12% on a un K1 = 1.12

3 Amortissement + frais d’entretien
On les représente par la valeur T0 qui est le temps d’occupation de la machine.
Pour une année par exemple :

Ce T0 est affecté d’un facteur K2 représentant le rapport des dépenses entre les personnes affectées à l’entretien, aux travaux neufs et les dépenses liées aux amortissements + les frais d’entretien.

Si ceci représente par exemple 15% on a un K2 = 1.15

La formule de calcul devient donc : K1 + K2

4 Sous-traitance extérieure
Cette dernière s’exprime sous la forme St affectée d’un coefficient K3 qui est la marge sur sous-traitance (ex. 20 ou 30% soit K3 = 1.2 à 1.3) pour couvrir les frais engagés.

La formule de calcul devient donc : K1 + K2 + K3

5 L’ensemble est affecté d’un coefficient S qui couvre les charges générales de structure de la société (PDG, directeur, secrétariat, comptable, Etc.)

Si ce support est de 10% on a un S = 1.1

Dans cet esprit en repartant du compte d’exploitation analytique, toutes les dépenses sont donc affectées éventuellement avec des clés de répartition, soit par chaîne ou par pièces selon le travail réalisé.

Category: FAQ

Compatibilité galvanique
Définition : pouvoir de deux métaux différents à former un système stable.
On note un effet galvanique dès la présence de 3 composants : 2 métaux et un électrolyte.
Lorsque deux électrodes constituées de métaux différents sont plongées dans un électrolyte, on assiste à un échange électrolytique qui génère un courant électrique.
L’électrode donneuse d’électrons sera alors érodée.
En fonction de la nature des métaux utilisés et de la présence d’humidité et de brouillard salin (ou de tout autre solution acide ou basique) l’on devra impérativement réduire les couples galvaniques des métaux en contact.
Si la surface de contact est faible, la densité de courant sera forte et la corrosion importante.
Inversement si la surface de contact est importante, la densité de courant sera faible et la corrosion diminuera.

Mesure de potentiel de corrosion
Pour connaître le couple galvanique résultant, on déduit le voltage développé entre deux électrodes de nature différente, par la différence de voltage entre chacune d’elles.
Les électrodes de nature différente sont plongées dans un électrolyte (Na Cl à 3%) et reliées à une électrode de référence.
On note alors la différence de potentiel aux bornes des deux électrodes.

Pour les éléments soumis à :
– Du brouillard salin, la charge métallique devra être choisi pour que la différence de potentiel entre la charge conductrice du joint et le boîtier métallique soit inférieur à 0.25 V.
– Un taux d’humidité important (hors environnement salin), la différence de potentiel ne devra pas excéder 0.45 V.

Trois exemples :
. L’aluminium et l’argent : 0.75 – 0.00 = 0.75 (couple à proscrire)
. Le zinc et l’inox passivé : 1.10 – 0.45 = 0.65 (couple à proscrire)
. L’aluminium et Al/Ag : 0.75 – 0.60 = 0.15 (couple acceptable)

Category: FAQ

La masse de métal déposé à la cathode est proportionnelle au temps, à l’intensité du courant, et au quotient de la masse moléculaire du métal par sa valence.
En appliquant les unités de mesures courantes, la loi de Faraday s’exprime par la formule : I x t x (M / n) x (1 / 96494) = p
I = Intensité en ampères
t = temps en secondes
M = masse atomique
n = valence
p = masse déposée à la cathode exprimée en gramme

En pratique, les résultats sont plus faibles.
Ceci parce que le rendement des bains, n’est pas de 100%.
Transformer le gramme déposé en épaisseur (µm)
Soit : (G x 10 000) / (d x S) = µm
G = Gramme déposé
10 000 = Coefficient unitaire
d = densité du métal déposé
S = surface de la pièce en cm²

Category: FAQ

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!